mercredi 31 août 2011

"Le Figaro" publie : "Pauvreté: hausse de 13,5% en 2009"


Pauvreté: hausse de 13,5% en 2009


Avec Reuters Publié  Réactions (5)

"Plus de pauvres, des inégalités accrues: la crise économique s'est douloureusement ressentie en 2009 sur le niveau de vie de la plupart des Français, et particulièrement sur celui des plus modestes, montre une étude publiée mardi par l'Insee."



"Le seuil de pauvreté, qui équivaut à 60% du niveau de vie médian, s'est établi cette année-là à 954 euros mensuels (soit 71% du Smic brut mensuel à l'époque). Et 8,2 millions de personnes vivaient en dessous de ce seuil, soit 337.000 de plus qu'en 2008.
Le taux de pauvreté a ainsi atteint 13,5% de la population, soit un demi-point de plus qu'en 2008. Et sur ces 8,2 millions de pauvres, la moitié vivaient avec moins de 773 euros par mois, précise l'étude.

Plus fréquente, cette pauvreté s'est aussi faite plus sévère: l'"intensité" de la pauvreté, qui mesure l'écart entre le niveau de vie médian des personnes pauvres et le seuil de pauvreté, a atteint son plus haut niveau en cinq ans à 19,0%. La remontée du taux de pauvreté à un niveau supérieur à celui de 2007 s'explique évidemment par celle du chômage, repassé à 9,1% fin 2009 contre 7,4% un an plus tôt.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/08/30/97002-20110830FILWWW00382-pauvrete-hausse-de-135-en-2009.php



Pauvreté et Dette publique :







Selon un internaute :

Il faut réformer les statuts de la banque centrale
Je reviens dans l’article sur ce que j’ai déjà expliqué sur ce blog à plusieurs reprises, à savoir tout d’abord l’importance de revenir sur la loi de 1973 et les traités européens qui interdisent à la BCE de financer les dépenses publiques des états de l’eurozone.


De cette manière les états pourraient se donner de l’air en empruntant à taux zéro à la banque centrale et en laissant un peu couler l’inflation de manière à « monétiser » la dette.
(...)
les déficits publics sont quasi exclusivement constitués du paiement des intérêts de la dette, c’est à dire le paiement des intérêts aux investisseurs.
Les déficits primaires (sans paiement des intérêts) ne sont pas si déficitaires que cela.


Autrement dit, il faut relativiser le cliché selon lequel « l’État vit au dessus de ses moyens ».


Cela dit, soyons aussi clairvoyants :
l’État dépense plus de 600 milliards d’euros par an et n’est même pas capable d’anéantir la pauvreté dans ce pays
(je ne parle même pas de l’exclusion sociale ou du chômage…).
(...)

http://www.tetedequenelle.fr/2011/08/pourquoi-il-ne-faut-pas-rembourser-la-dette-publique/




À voir plus précisément, la corrélation entre Dette publique et dette des ménages,
en France (ici en vert) et dans les autres pays.

En 2008 :



http://www.ladepeche.fr/article/2008/11/01/485636-Pauvrete-en-France-la-nouvelle-carte-des-inegalites.html






http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1365


Pauvreté, Santé et Marché pétrolier, en vidéo :



"La Face Cachée du Pétrole" (1/2) : Le partage...


La Face Cachée du Pétrole (2/2) : Les grandes...

Précisions :
▪ La vidéo a été diffusée avant la guerre de Libye de 2011.
▪ Les médias publient aujourd'hui l'info selon laquelle 35% du marché pétrolier libyen est désormais réservé à la France pour son engagement en faveur du CNT de Benghazy ; à confirmer toutefois car l'Organisation de l'Unité Africaine ne reconnaît pas cette composante politique locale comme représentative de la totalité de cette nation.
▪ La Fédération de Russie et la Chine ont protesté cette semaine contre leur éviction quasi-totale de ce nouveau marché pétrolier.

Faut-il voir dans l'intérêt récent du gouvernement chinois pour les énergies propres et pour les véhicules à air comprimé, une adaptation à cette nouvelle situation ?
Nous posons aussi la question en Chinois pour les lecteurs sinophones du blog "Air Pur des Vosges"
我们还要求对中国博客的“清洁空气孚日”等读者的问题:
我们应该看到中国政府在清洁能源和车辆用压缩空气,以适应这一新形势的近期利益?
(références à venir.)

Pauvreté augmentée, santé dégradée, dette publique illégitime ...
... et les liens au marché pétrolier.

Un hasard ?
Ou une raison supplémentaire pour limiter notre dépendance au pétrole.

samedi 27 août 2011

Rebondir ► Valoriser ► Booster ▲


Rebondir :

L'émission de France-Inter 12-13 de la semaine écoulée a été fortement relayée(*1) et diffusée par nos chers lecteurs du blog "Air Pur des Vosges".
L'équipe vous remercie tous pour cet intérêt ainsi accordé au débat,
à propos d'une approche novatrice du transport grâce à la technologie de l'air comprimé.

*1 "En direct ! Guy Nègre sur France Inter > La voiture de demain"
http://airpurdesvosges-leblog.blogspot.com/2011/08/en-direct-guy-negre-sur-france-inter-la.html

Une discipline technique ancienne, et pourtant largement maîtrisée autrefois(*2),

Tunnel du Saint-Gothard - Suisse
Locomotive à air comprimé vers 1875 / "Luftlokomotive"

Tunnel du Saint-Gothard - Suisse
Foreuse à air comprimé pour le percement des tunnels

qui a su rebondir grâce à la ténacité d'une équipe de techniciens et d'ingénieurs de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA).


*2 "L'air comprimé pour faire marcher des bus"
http://airpurdesvosges-leblog.blogspot.com/2011/01/lair-comprime-pour-faire-marcher-des.html



Valoriser :

À ce jour, les investisseurs qui nous ont contactés, grâce à votre blog bien souvent, ont recherché - ou sont en train de l'évaluer - une façon optimale de valoriser le savoir-faire du constructeur.
À cet égard, il est épatant de relever que, à partir d'une vision globale, la perspective de progrès social ait pu également être validée dans le cadre de cette action :

▪ Si les 3 business-plans déjà évalués montrent, d'emblée, des perspectives de gain à court terme, ils indiquent aussi un important retour local des sommes à investir.

▪ Nous avons déjà évoqué les gisements d'économies de carburant-transport, mais aussi en évitant de coûteuses usines de traitement des déchets ultimes pour les batteries électriques (argument imparable en faveur de l'air comprimé).

▪ Enfin, et plus important encore, à notre sens : le progrès social.

La semaine prochaine devrait nous permettre de mieux connaître les étapes concrètes que ces investisseurs auront décidées.
D'ores et déjà, l'un d'eux vient de déposer, officiellement, les premiers éléments marquants de son objectif : bel engagement, qui sera explicité en temps voulu, dès qu'il aura donné son autorisation au groupe de travail "Usines/Sites de ventes de véhicules à air comprimé"

Voilà, de façon succincte, pour ce qui est de valoriser ces données de la Technologie et de la Science.



Booster (Positiv Denken!):

Là où les pouvoirs publics ont, depuis de nombreuses années, donné la primeur aux stratégies de la finance internationale d'affaires, force est de constater que la fameuse "main invisible du marché", cette métaphore avancée par Adam Smith au 18ème siecle pour désigner la concurrence économique, est devenue ...
... celle des larrons de foires.

Ainsi, la crise financière frappe à présent toutes les classes sociales - à l'exception de quelques rares privilégiés disposant - prioritairement et de façon décomplexée, d'informations confidentielles sur les décisions prévues.

Or cette crise montre que, si Adam Smith(*3) voyait alors, dans la concurrence économique, le moteur d'un progrès social dont tous bénéficieraient réellement, on remarque de nos jours des responsables politiques s'érigeant contre une situation où, à l'aveuglette virtuelle, les ordinateurs actuels déclenchent ventes et achats sur les places boursières au millième de seconde : il semble en effet que leurs logiciels n'aient pas été tout à fait paramétrés en vue d'un réel progrès social ...
... mais pour récompenser les traders à tous coups.

(Chez le fabricant de notations négatives)
"Champagne !"


Un véritable mât de Cocagne informatique !

(*3)1723-1790
http://sceco.paris.iufm.fr/pagepdf/ecoclassi.pdf


Et pour tout embrouiller, une ancienne ministre a même récemment créé la notion de "croissance négative" !
Dans ce genre de trouvailles, citons encore quelques amusettes comme : la "guerre pacifique", la "vidéo-tranquillité" pour les caméras de surveillance, ou encore le sinistre "Arbeit macht frei" dont les premières victimes furent - on l'oublie trop souvent - des démocrates Allemands.
Quand il s'agit de faire perdre nos repères sociaux, ... la nov'langue.

Un leitmotiv de la Banque de France (enfin, ... de ce qu'elle est devenue) :
"Aidez-nous à vous aider !"

En accusant globalement la population, les prédateurs financiers ont donc réintroduit la notion de punition collective.

Illustration avec les nouveaux Pieds-Nickelés :
- Les banquiers : "Et s'il accusait la victime ?"
- Les courtiers : "On l'a bien fait, nous, contre le peuple américain !"
- Les spéculateurs : "Et ça nous a réussi."

Exemple Démonstration : Alain Minc parle aux Français,

Résumons :
"Le 25 août sur Europe 1, j'oublie ce que je professais le 09 août sur RMC :
la faute 'équanyme' aux Français."

La réalité :
Au lieu de cette mise en scène façon "X-Files", pour aller chercher sa vérité ailleurs, le Fox Mulder de l'Élysée pouvait expliquer la situation par un simple dessin :


L'usure - dont Alain Minc esquivait le sujet - c'est, pile-poil, ce qui part chez les banques d'affaires depuis 1973.
Le plus difficile fut d'en camoufler la vérité.
D'où l'embarras de Valéry Giscard d'Estaing lorsqu'il fut sommé de s'expliquer par un Français, le 25 juillet 2008.

Voir pour cela :

MDI en Alsace, Lorraine, Bade-Würtemberg et Franche-Comté - Études en cours

Entre progrès social et "Dette" publique, il faut choisir :


À l'inverse de toute économie industrielle raisonnée, accuser globalement notre population :

▪ C'est l'occasion de zapper la cause majeure : l'établissement artificiel (et inutile à l'intérêt général) de la "Dette" publique, dès 1973 pour la France.
La grosse différence avec un prêt direct de la Banque Centrale aux collectivités, est simplement que dans ce cas les intérêts seraient revenus à la Banque Centrale (et donc, in fine, à la collectivité).
Ces gigantesques intérêts payés à des tiers par la collectivité, c'est d'autant moins de soutiens remboursables pour l'industrie.
Et ainsi de suite.

▪ C'est aussi omettre qu'Adam Smith, également philosophe(*4), préconisait des limites au libre-échange :

► Quand l’indépendance nationale est menacée
► Quand l’industrie intérieure est pénalisée par rapport aux concurrents étrangers par une forte fiscalité
► Quand l’emploi est menacé.

Citons, à ce propos, un professeur émérite de linguistique au Massachusetts Institute of Technology (M.I.T.) , rappelant cette mise en garde d'Adam Smith :

"(...) la division du travail détruira les êtres humains et transformera les gens en créatures aussi stupides et ignorantes qu’il est possible de l'être pour un humain.
Et que par conséquent, dans toute société civilisée, le gouvernement devra prendre des mesures pour empêcher la division du travail d’atteindre ses extrêmes."

(*4)
http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Smith_-_Recherches_sur_la_nature_et_les_causes_de_la_richesse_des_nations,_Blanqui,_1843,_I.djvu&page=473


Rebondir ► Valoriser ► Booster ▲

Lorsque l'Europe s'est reconstruite, pacifiquement ...
... s'agissait-il de spolier ses citoyens de leur souveraineté, de leurs biens ?

Une dynamique s'était alors mise en place sous l'impulsion des pionniers ; mais quelques années après, au lieu d'une démocratie directe, c'est un pouvoir financier qui, d'autorité, lui a imposé ses règles, quitte à laisser en détruire son outil industriel.
Logique suicidaire où les pouvoirs publics ont joué les pompiers grâce aux finances de l'État - grâce à nos finances.

Résultat : la faillite entraînant la morosité de tous les a conduits au mur.


Une autre voie, humaniste elle, était alors possible ; par chance, elle reste encore ouverte.


▪ Elle implique une véritable philosophie de progrès social.
    Un nouveau paradigme.

▪ Une stratégie qui met l'être humain, dans le respect de son environnement, au centre de la performance économique.

▪ Nous avons déjà évoqué, dans ce blog, la méthode qui doit logiquement s'ensuivre.

▪ L'un des outils est la technologie de l'air comprimé.
Pourquoi chercher ailleurs un vecteur énergétique qui est à notre portée ?
Plusieurs entreprises françaises et européennes y travaillent.
MDI a boosté, à l'aide de modestes moyens financiers, ces performances mécanothermiques à un niveau jamais atteint.

En valorisant aussi ce savoir-faire, ne tenons-nous pas une ultime chance de faire rebondir utilement l'économie de nos régions et de nos pays ?




P.S. : sur un forum, un internaute regrettait que nous n'ayons pas reproduit son opinion, qui est la suivante :
Nous ne pouvons laisser véhiculer des propos diffamatoires ; cette exception étant faite ici en raison de sa diffusion non modérée sur un autre site.
En revanche, nous sommes tout à fait disposés à en débattre avec Jean-Louis, de façon dépassionnée, en place publique.
Cela a un coût, mais il suffit d'écrire à l'adresse du blog :
AirPurDesVosges.LeBlog@gmail.com

En attendant de véritables arguments, voici déjà un premier élément de réponse, en vidéo :

▪ Ici, un reportage sur la vie en "plein air",
au sens littéral !


Transport et tourisme écolo sur Nice Azur Tv par niceazurtv


http://www.dailymotion.com/video/xets33_transport-et-tourisme-ecolo-sur-nic_lifestyle


▪ Là, la symbiose entre cyclisme citadin et véhicule à air pur !



On peut donc constater ici que, loin de l'image d'Épinal de bobo-écolos qui préconiseraient le retour à l'âge de pierre, la technologie de l'air comprimé, qui a su rester d'une remarquable simplicité, sait aussi faire appel aux derniers perfectionnements actuels (fibre de carbone, parois climatisées, GPS, etc. ...).

La question qui nous a été posée aurait donc dû être :

▪ "Mais qu'attend l'Ademe pour joindre MDI et pour répondre à leurs demandes passées depuis 15 ans ?"
▪ "Mais qu'attendent les pouvoirs publics, depuis 15 ans, pour encourager l'innovation en faveur des énergies propres ?"


Que Jean-Louis se rassure.
Personne ne l'obligera pas de descendre des arbres par la queue !!!

Pour notre part, notre sujet principal reste le succès du projet de progrès social.
Et aux outils qui permettent d'y parvenir au moindre coût.
Dont le véhicule de MDI ... entre autres.

Naturellement ouverts à tous les industriels de l'air comprimé, nous avons une palette d'arguments sociétaux, économiques et technologiques.

Nous sommes prêts pour un débat public.
Et vous  ?

mercredi 24 août 2011

En direct ! Guy Nègre sur France Inter > La voiture de demain

http://www.franceinter.fr/emission-ca-vous-derange-quelle-sera-la-voiture-de-demain




Quelle sera la voiture de demain?

du 24/08/2011

Ce midi, Philippe Bertrand reçoit Guy Nègre et Philippe Schulz, deux spécialistes de l'énergie, pour débattre autour des solutions alternatives à la voiture. Que peut-on envisager aujourd'hui ?
avec : Guy Nègre et Philippe Schulz

démarrer l'écoute (ré)écoutez cette émission (disponible jusqu'au 19/05/14 à 12h59)
--------------------------------
Ici, l'émission en podcast (Cliquez pour télécharger !)
https://docs.google.com/leaf?id=0ByUWevFXTXf7YzZjYmZmYjMtYjk4OC00ZTkwLTkyNmUtZmIzMDNhNDdiNzc3&hl=fr

Ici, l'étude de Berkeley démystifiée : elle prouve au contraire les performances de la voiture à air comprimé.
Il s'agit juste de prendre les vraies données et pas celles des lobbies qui sont, il est vrai, pas vraiment à l'aise avec des rendements de voitures à essence de 10% en milieu urbain.
Plus de 4 fois meilleurs, avec 68% du réservoir à la roue, les véhicules à air comprimé caracolent en tête du classement en terme de propreté et performance.
La preuve :
https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=explorer&chrome=true&srcid=0ByUWevFXTXf7YmFkOGZkYjMtZTg0NS00ZWYzLWIyMzYtMTVkMWE4ZTYzNWNh&hl=fr



Les énergies fossiles, on le sait, s’épuisent inéluctablement.

Les alternatives à la voiture à essence sont nombreuses avec en tête de liste, le véhicule électrique. Néanmoins d’autres solutions émergent avec plus ou moins de bonheur.

Quelle sera la voiture de demain ?


Guy Nègre
Ingénieur
Ingénieur motoriste, il a travaillé particulièrement sur la distribution rotative.


Dans un souci de sauvegarde de la planète, Guy Nègre s'est intéressé au développement de moteurs « zéro pollution » et a créé, en 1991, la société MDI (Motor Development International) dont il est l’actuel PDG et dont le but est de promouvoir et développer des énergies propres, concevoir et produire des véhicules et systèmes non polluants.


Il est l’inventeur de la voiture à air comprimé, véhicule économique et non-polluant.

http://www.franceinter.fr/personne-guy-negre
http://www.franceinter.fr/emission-ca-vous-derange-alternative-voiture-essence


Merci Olivier, Merci Didier Grimonprez, pour l'info que vous avez transmise !

Et Bravo Guy Nègre d'avoir été aussi convaincant

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=136987



Voir aussi le commentaired'Olivier ici :
http://airpurdesvosges-leblog.blogspot.com/2011/08/comment-avez-vous-souscrit-pour-une.html#comments

samedi 20 août 2011

Témoignage : "J'ai souscrit pour une voiture à air pur !"

Interview réalisé cet été 2011 par l'équipe "Air Pur des Vosges !"


Avant-propos :
En marge des journées-marathon auxquelles ont participé des membres de l'équipe "Air Pur des Vosges !" (APdV, dans l'entretien ci-dessous), certaines personnes nous ont abordés pour savoir comment aider le projet d'usines/sites de ventes de véhicules à air comprimé.
D'autres sont aussi venues vers nous afin de nous annoncer - non sans une certaine fierté - qu'ils avaient déjà souscrit une réservation où, plus précisément, un droit d'attribution prioritaire pour un véhicule à air comprimé.

De quoi s'agit-il exactement, que ce droit ?

Afin d'en savoir plus, nous étions donc deux de APdV à avoir repris contact avec l'un d'eux cet été.
Nous l'appellerons "Pascal", mais nombre de nos lecteurs se reconnaîtront dans sa démarche, tant elle est à la fois utile, simple et partagée par beaucoup.

Interview :

- APdV : "Bonjour Pascal !
Alors, une sympathique nouvelle, à ce que je sais ?"

- Pascal : "Bonjour l'équipe "Air Pur des Vosges !" !
Oui ! Ça y est : je me suis décidé pour un AirPod !"

- APdV : "C'est à dire que tu as passé commande d'un AirPod ?"

- Pascal : "Non.
Précisément, j'ai souscrit un droit d'attribution prioritaire pour ce véhicule à air comprimé."

- APdV : "Tu vas nous expliquer tout ça, mais d'abord, qu'est-ce qui t'a décidé ?"

- Pascal : "Je suis citadin et j'aime la nature.
J'aime aussi marcher ou faire du vélo ; en vacances avec ma copine, on fait de la rando comme dans les Vosges, en Forêt Noire, dans les Alpes ou en Corse.
Mais de retour en ville, bonjour les gaz d'échappement !

Moi-même, j'ai une voiture. Que j'utilise le moins possible d'ailleurs.
On ne peut plus continuer comme ça !
Une émission TV montrait, il y a quelque temps que la pollution est devenue la principale cause de mortalité dans certains pays (1), surtout en ville ; ma copine et moi, nous voudrions des enfants.
Mais quel avenir pour eux ?

1 : http://chine.aujourdhuilemonde.com/cause-de-la-pollution-le-cancer-est-devenu-la-premiere-cause-de-mortalite-en-chine

Nous nous sommes alors demandés s'il n'existait pas une solution propre.
Or nos parents avaient bien entendu parler d'une voiture à air comprimé, mais c'était il y a plus de 20 ans.
En se renseignant sur Internet, j'ai rapidement trouvé ce constructeur basé à Carros."

- APdV : "Tu parles de Guy Nègre ?"

- Pascal : "Oui ! Exactement !"




- APdV : "Mais pourtant, Guy Nègre, cela fait des années qu'on parle, non ?"

- Pascal : "Oui ... et non !
Des journalistes avaient fait des annonces fracassantes, mais à part des vidéos de ces voitures à air comprimé, rien dans la vie quotidienne.
En réalité, le constructeur tenait (et continue de tenir - je précise) un discours cohérent, fondé sur les intentions de ses partenaires.
Il y avait tout de même cet écart entre ces 2 types de discours ; avec ma copine, on a donc voulu comprendre."


- APdV : "Et alors ?"

- Pascal : "Eh bien, sur Internet, la cata !!
Mais aussi des infos très encourageantes !
Il fallait donc faire un tri."


- APdV : "Je te vois venir !"

- Pascal : "... Parce que je vais parler du blog "Air Pur des Vosges" ?
Oui, c'est vrai. Mais vous n'êtes pas les seuls à parler de ces voitures à air comprimé.
Avec ma copine ce que nous avons aimé, dans votre blog, est que vous situez l'enjeu dans un contexte global, qui met l'être humain au centre de la réflexion proposée.
Le top, c'est quand même le maire de La Petite-Fosse, avec son idée lumineuse de progrès social !
On a bien compris la démarche humaniste qui a ensuite animé votre équipe.

Ce qui nous a interpellé également, c'est qu'il y a des techniciens et des ingénieurs dans votre équipe, qui ont manifestement une forte expérience en éco/bioconstruction.
Mais c'est l'élu (et probablement son équipe municipale) qui a eu le coup de génie !
Comme quoi la science ne fait pas tout ...
... sans conscience.
Et si j'ai bien compris, le projet de progrès social est donc en train d'être réalisé."


- APdV : "Restons modestes : ça avance certes avec, toutefois, encore des points à formaliser et concrétiser.
Mais revenons à tes médias ..."

- Pascal : "Oui, je voulais aussi parler d'autres sites comme Aircars.tk, animé par Didier Grimonprez.
Très objectif, très précis : un amoureux de la qualité technique.
Ce que j'ai particulièrement aimé sur son site, c'est la somme d'informations scientifiques !
Vous lui en chipez parfois, du reste !


- APdV : "Normal ! À tout seigneur, tout honneur !
Les honneurs, Didier les mérite.
Nous lui sommes reconnaissants d'avoir fait un travail remarquable en collectionnant des données originales ... et incontournables autour de la technologie à air comprimé, que nous prenons le soin de citer en sa qualité de source exceptionnelle.
Nous nous sommes rencontrés au Grand-duché de Luxembourg où, malgré une somme colossale de travail, il a encore trouvé le temps - et les moyens - de faire venir une sympathique équipe de reportage.
Incroyable, ... mais vrai !
Et les autres sites Web, alors ?"

- Pascal : "L'Ademe, par exemple ?
Rien trouvé.
Leur site est muet comme une tombe.
À part un interview de Patrick Coroller, en 2005 quand il était encore directeur national Air et Transport de l'ADEME.
Mes sources :
«On peut émettre quelques doutes»
par Alexandre Lazerges, le Samedi 01 Octobre 2005
http://www.technikart.com/archives/5643-lair-comprime-est-il-le-petrole-de-demain-
"Bio-graphie : Patrick Coroller ..."
http://www.terre.tv/fr/2744_bio-graphie--patrick-coroller

Puis quand je suis tombé sur sa participation aux 1ères Rencontres Régionales des Transports Electriques en 2006, ...
... là, j'ai tout compris !
Il y avait exposé la situation de la pollution due au transport, en omettant les nuisances dues aux batteries électriques et en zappant sur les incertitudes du Lithium, un puissant poison avec des risques neurologiques particulièrement graves, pourtant.


Mais la messe était dite !

http://www.edf-bourgogne.com/fr/news/news-2006/mai-2006/04-05-grand-succes-pour-les-1eres-rencontres-regionales-des-transports-electriques

Or comme les aides de l'État sont très largement conditionnées par l'Ademe,
et que l'Ademe communiquait sur des "doutes",
c'était donc clairement un barrage administratif pour contrer des aides de l'État français.
Un de ces trésors dont le génie administratif a le secret.
"Sans leur aval, pas financement de l’État."

Faisons un parallèle : un peu comme les ZDE, Zones de développement éolien, dispositif dit "électrique" dont la principale caractéristique observée est surtout de ralentir le développement éolien !!
Dans tel cadre, si cette directive était transcrite pour le réseau électrique, il est évident qu'il n'y aurait quasiment pas de poteaux Haute-Tension ... grâce à France Environnement Durable, association étonnamment silencieuse - pourtant - aux moments les plus "hots" de Fukushima en Mars 2011.
Mais c'est une autre histoire.
Revenons à celui qui "pique des coups de sang" depuis 2005.

S'il était ingénieur diplômé de l'État, il serait tenu de suivre la Charte d'éthique du Cnisf, et ferait spontanément amende honorable.

http://www.cnisf.org/biblioth_cnisf/documents_cnisf/charte_ethique.pdf

Mais là, le constructeur et son équipe se trouvent en face d'une personne qui - sauf erreur de ma part - poursuivra toute sa carrière administrative, jusqu'à sa retraite, sans se dédire.
Malgré le rapport Syrota en 2008 qui pointe de façon argumentée et précise l'immaturité, pour quelques décennies encore, de la technologie de la voiture électrique.
D'ailleurs, il suffit de compter le nombre d'années pendant lesquelles ce rapport a été enterré sous le coude du 1er ministre.
Le royaume du dogme !

"Le rapport Syrota qui dérange"
Par Alain Caraco le samedi 7 février 2009, 12:01
http://alain.caraco.free.fr/blog/index.php?post/2009/02/07/356-syrota

C'est comme le syndrome contre Hypathie, cette scientifique et philosophe égyptienne qui était parvenue à des certitudes sur la forme elliptique de la rotation de la Terre autour du Soleil.
Pâques 415 - Des fanatiques guidés par le patriarche chrétien Cyrille ont coursé la pauvre femme à travers la ville d'Alexandrie pour la mettre à nue, la lapider, la dépecer vive puis brûler ses restes : les mathématiques et l'astronomie accusées de sorcellerie !


Il a fallu attendre 1000 ans avec Copernic puis 200 ans de plus Giordano Bruno, pour considérer - de nouveau - que la Terre n'était pas plate, puis qu'il pouvait exister ailleurs d'autres mondes habités.
(Giordano Bruno est mort brûlé vif sous l'Inquisition, le 17 février 1600, la langue clouée sur une planchette, pour l'empêcher de crier sa vérité à la foule amassée).

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18937869&cfilm=134194.html


Comme quoi, ni la Technique, ni la Science ne sont toujours pas des fleuves tranquilles !"






- APdV : "Peut-être qu'Internet va aider l'Ademe à gagner quelques années ?"

- Pascal : "Oui, mais là on est dans la croyance.
C'est idiot, mais c'est comme ça : combien ceux qui travaillent dans les administrations ont-ils connu de cas de superstitions semblables ?
La chance de l'équipe de Carros aura été, au contraire, ce vaste soutien civique (mais j'y reviendrai), et la rencontre de Ratan Tata, sans omettre certains pays non alignés qui ont immédiatement saisi le nouveau paradigme de l'énergie à air comprimé, comme je l'ai découvert il y a peu de temps pour ma part."


- APdV : "Mais combien de sites Internet visités, avant ta décision ?"

- Pascal : "Pas mal, en effet.
Mais ça tournait en boucle.
Reprenons.
Bon, il y a déjà le cas de sites écolos qui relayaient l'info des journalistes.
Puis 2 ou 3 sites, dont un surtout, également très intéressant techniquement, mais qui était assiégé depuis un ou 2 ans par un quarteron d'internautes voués à dénigrer la technologie de l'air comprimé.
L'un d'eux reconnaissait être un salarié de haut niveau chez un puissant constructeur automobile.
Un autre lançait pari sur pari pour déterminer combien de temps l'homologation serait retardée, tout en se lamentant de constater que les gens ne se précipitaient pas sur les voitures électriques.
Ces dénigrements, c'était donc signé.
Pas très malins.
Et cousus de câble blanc.

Mais ce qui fut vraiment instructif et décisif fut le site de Didier Grimonprez, basé en Belgique.
Pas mal, son idée de site trilingue, d'ailleurs.
Ce doit être quelqu'un de très posé, vous qui le connaissez ?"



- APdV : "Très calme, oui, et surtout passionné - raisonnablement - par le domaine des véhicules propres."

- Pascal : "Vous confirmez bien l'idée que je m'en faisais.
Autres apports positifs, les avis sur l'autre site que j'ai évoqué, de Jiji le Suisse, Olivier, Marcopolo245 et de quelques autres qui s'étaient rendus sur place, visiter l'usine-modèle.
Cela nous a décidés, ma copine et moi, de nous rendre compte par nous-mêmes."


- APdV : "Et ?"

- Pascal : "Et alors là : excellent accueil.
Nous avions préalablement téléphoné ; un rendez-vous nous a été proposé, et là ...
... direction Carros !"


- APdV : "Bilan carbone ?"

- Pascal : "OK, mais nous avions conjugué le voyage avec une rando dans l'arrière-pays Niçois.
Magnifique - plein la vue à plus d'un titre !
Faut pas être excessif avec ce bilan carbone.
L'environnement, ce n'est tout de même pas le bagne !"


- APdV : "Allons, c'était pour te taquiner !"

- Pascal : "Je reviens à l'accueil sur place.
Nous y avons été très bien guidés, sans toutefois pouvoir visiter la R&D, ni le secteur de la fabrication : ils ont des normes draconiennes en matière de sécurité.
Respect !
Mais ils ont raison : 57 brevets, ça le vaut bien.


Nous avons donc pu prendre tout le temps pour poser nos propres questions.
En fait, ce que nous avions vu correspondait bien à ce que nous avions déjà relevé sur Internet, pour ces véhicules.
Et surtout, nous avons pu en conduire un modèle, le rouge qu'on voit sur votre blog, dans les articles récents.
Il est très facile à conduire.
Ma copine d'abord, mais parce qu'elle y tenait.

Quand je montrerai les vidéos, tu comprendras à son sourire que c'était gagné.
Idem, ensuite, pour moi."


- APdV : "À vous écouter, c'était un peu gagné d'avance, non ?"

- Pascal : "Bien sûr.
D'autant plus que je ne m'imagine pas faire semblable démarche auprès d'un constructeur de véhicules électriques.
Il suffit de voir leurs sites : il est clair qu'ils ne visent que le créneau des collectivités territoriales.
Franchement, quel particulier ira payer 35.000 euros pour se taper, en plus, le transport des batteries ??
Et encore ... avec les risques d'incendies et d'explosions !
Quant au recyclage, parlons-en !
Vos articles sur le sujet nous ont donné envie d'en savoir plus.
On s'est renseigné : vous aviez raison !

À l'avantage de l'air comprimé : pour un montant de 5.000 ou 6.000 euros, nous avons exactement ce que nous voulons avec l'AirPod.


Et puis nous nous sommes vraiment mis aux transports en commun (en attendant le MultiFlow Air.
Mais les élus ont encore à faire encore beaucoup d'efforts, de ce côté.
Que de discours.
Et que d'années de retard."


- APdV : "Et pour promener la sainte famille ?"

- Pascal : "Le jour venu, nous passerons à la City FlowAir

Pour l'instant, ce sera l'AirPod.
Mais on y pense !
D'une part avec le baby qui arrivera en premier, l'AirPod laisse encore une bonne marge de confort.
Mais sur les sites Internet, personne ou presque n'évoque encore le marché de l'occasion des véhicules à "air pur" comme vous dites dans les Hautes-Vosges."


- APdV : "C'est vrai que l'Air Pur, l'Eau Pure, ici : tout un art de vivre ... heureux !
Bonne réflexion, de ta part, sur les AirPod d'occasion."

- Pascal : "J'imagine que vos investisseurs y ont pensé, dans leurs business-plan ?"


- APdV : "Bingo !
C'est l'une des raisons pour lesquelles l'équipe de travail "Usines/Sites de ventes de véhicules à air comprimé" est pas mal consultée en ce moment.
Et le constructeur aussi !
Maintenant, ce droit d'attribution pour ce véhicule à air comprimé ?"

- Pascal : "J'y venais.
On ne peut plus simple !
Il suffit de les appeler, puis tout est clairement indiqué sur leur formulaire.
En contrepartie du versement de 500 € par simple chèque, je bénéficie d'un droit d'attribution prioritaire pour le véhicule sélectionné.
Dans notre cas, c'est l'AirPod.


À réception de notre demande et du paiement définitif du montant de la souscription, nous avons obtenu le numéro d'ordre qui nous a été alloué.
Ce montant versé viendra en déduction du prix de vente définitif du véhicule.


La société s’engage, contre ce versement, à me réserver ce type de véhicule.

C'est conforme à la réglementation en vigueur, avec délai de rétraction de 7 jours, etc. etc. ...
mais le mieux est de les appeler directement ou par mél ou via leur site web.
Ils se sont adaptés à tous les cas."


- APdV : "Tu as l'air heureux !"

- Pascal : "Oui, tout s'est bien passé.
D'abord sur place, où nous avons pris notre souscription.
Simple comme bonjour !"


- APdV : "Et pour le délai ?"

- Pascal : "C'est assez proche en fait.
Certaines personnes ont fait cela avant nous, il y a quelques années.
Un geste simple et efficace, que d'autres ont suivis, depuis.

Leurs témoignages sont d'avoir concrètement aidé cette société à persévérer.
Au regard de l'enjeu du développement durable, chaque somme prise individuellement représentait finalement peu de risque.
Mais d'après le nombre de souscripteurs qui nous a été indiqué (sur place, un tableau montre le suivi de ces souscriptions), comme on dit chez nous :
"les petits ruisseaux font les grandes rivières".

▪ D'un côté, le discours du constructeur - nous l'avions analysé -  s'articulait sur les promesses de leurs interlocuteurs.
Certains ont tenu leur parole.
D'autres ... non.


▪ D'un autre côté, nous avons effectivement constaté sur place ce qui était annoncé sur le web, sur le site,
et même sur votre blog "Air Pur des Vosges".


- APdV : "Merci pour ta confiance, alors !
Il est vrai que la vérité a toujours été notre propre lumière pour les éléments ramenés sur notre blog.
C'était d'autant plus facile que le constructeur - auquel nous avons pourtant posé nombre de questions délicates - a toujours eu la politesse de nous répondre avec patience et courtoisie.

Tant mieux si, à l'aide des indications publiées via notre site, cela a pu vous aider à prendre votre décision en connaissance de cause, ta copine et toi.

Une dernière question : faut-il aller chaque fois à Carros pour apporter ce soutien ?"

- Pascal : "C'est sûr qu'il suffit de rester chez soi, tant la démarche est simple.
C'est vrai que pour ma copine et moi, joindre ainsi l'utile à l'agréable - avec la rando sur les hauteurs de la vallée du Var, c'était réussi.

Mais tu as raison.
Apporter ce soutien, oui, c'était notre véritable but !
En plus, un vrai geste concret pour la planète.



Ces voitures nous y avons cru.
Ensuite, nous les avons vues,
Maintenant, nous en avons conduit.


So! What Else?


Si !
Le plaisir d'avoir un peu aidé cette extraordinaire saga !
J'ai souscrit pour une voiture à air pur !
Pourquoi pas d'autres ?"


- APdV : "Excellente idée.
On transmet aux lecteurs du blog !"




Témoignage :
"J'ai souscrit pour une voiture à air pur !"






Important :
Pour répondre à de nombreuses questions et méls venant de nos amis qui suivent le blog ou nos réunions de travail,
...l'équipe "Air Pur des Vosges" ne reçoit aucune souscription ou commande de véhicules à air comprimé, et le cas échéant transmet directement au constructeur ce genre de demande.

Chacun pourra directement contacter le constructeur sur son site Web,
... ici,
http://www.mdi.lu/produits.php
... ou là :
http://www.mdi.lu/airpod.php
http://www.mdi.lu/oneflowair.php
http://www.mdi.lu/cityflowair.php
http://www.mdi.lu/multiflowair.php

Si vous avez des difficultés, au besoin, écrivez-nous, et nous transmettrons également au constructeur.
AirPurDesVosges.LeBlog@gmail.com


+ de 32.000 visites sur  notre blog à la mi-Août 2011 ...
... Merci pour votre confiance !
...

C'dans l'Air - Energie : la mer plus forte que l’atome ?

C'dans l'Air - Jeudi 18 août 2011


"À quand la voiture qui fonctionnerait à l'eau de mer ?"

Zut, alors !
La "pas-bonne" question !

"À quand la généralisation de la voiture qui fonctionne à l'air ?"



L'AirPod, avant de s'engager sur la route qui borde l'usine de Carros
L'équipe de MDI utilise régulièrement ses véhicules pour aller en ville.


Pour revoir l'émission :
http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=1785


Parmi les points évoqués ...

0713
"les compteurs intelligents"


1038 "si vous prenez les réacteurs actuels de 2ème ou 3ème génération, c'est vrai qu'on peut manquer d'uranium dans quelques années si tout le monde s'y met.

1152
"Avant de remplacer l'atome il faudrait remplacer le charbon polluant"

énergies fossiles, du jour au lendemain
1214
"On découvre chaque année à peu près autant de champs pétrolifères que nous en consommons, mais ce pétrole est de plus en plus profond"



1245
Historien de la mer et membre de l’académie de Marine, Christian Buchet est auteur de plusieurs ouvrages, dont La mer : avenir de la Terre, co-écrit avec Philip Plisson et paru aux éditions La Martinière, et Une autre histoire des océans et de l’homme, édité chez Robert-Laffont.

"À cause de la pollution directe,d'après le ministère chinois de l'environnement, la pollution provoque 500.000 morts en Chine chaque année.D'après la Banque mondiale, c'est 700.000 morts.
Et donc vous avez des révoltes en Chine contre la pollution.Il faut savoir - et c'est un chiffre qu j'ai pu vérifier - que dans la province chinoise du Tcheng I où on prélève du charbon, un enfant né mal formé toutes les 30 secondes, à cause de ses émanations.
Donc, les énergies fossiles, ce n'est pas tant la pénurie mais il y a un problème sanitaire, pas uniquement pour ceux qui y travaillent directement, mais pour nous tous !"

1251
Directeur du Centre de recherche en économie et droit de l’énergie, au sein de l’université de Montpellier, où Jacques Percebois enseigne les sciences économiques et dirige le Laboratoire de Science Economique de Richter (LASER).
Il a participé à l’écriture de La politique française de l’énergie ainsi qu’à Gaz et électricité, publiés par la Documentation française en 2006 et 2008, et a coécrit Energie, économie et politiques, édité chez De Boeck en 2010.


Gaz de schiste :
"Le gaz, aujourd'hui : on parle souvent du nucléaire aux États-Unis ; qu'est-ce qui a compromis la relance, c'est pas la volonté politique, l'opposition des populations, c'est essentiellement l'apparition de gaz de schistes qui fait que le prix du gaz a chuté aux États-Unis.

Et donc la meilleure façon de faire de l'électricité aujourd'hui aux États-Unis, c'est d'utiliser des centrales à gaz.

Bon, alors le gaz de schistes, je dis pas que c'est la solution miracle parce qu'en effet, il y a de beaucoup de problèmes - on le voit - aux États-Unis.Maintenant il y a 8000 puits aux États-Unis ; attention, il y a peut-être - certains disent - 50 puits qui ont posé problèmes : il y en a 8000 qui ont été forés ; je veux dire : les Américains sont pas complètement fous, ils font pas non plus n'importe quoi.
Donc il y a un potentiel de gaz de schistes énorme en Europe, en Chine.
Pour l'instant, la France a décidé - je dirais - de bloquer le système ; je dis pas que dans l'état actuel de la technologie, avec les coûts actuels, c'est la solution miracle : je dis simplement que nous avons, aujourd'hui, pour faire de l'électricité, ben il y a les pays qui disent : "Moi, je cherche ... au fond, une politique énergétique c'est la recherche de priorités".

Quelle est la priorité ? l'indépendance énergétique ?Alors ça veut dire : "Vous ne voulez pas dépendre des autres ? Pas dépendre des autres pour votre approvisionnement ?"À ce moment-là, vous faites du nucléaire puisque vous avez une ressource qui est essentiellement technologique, qui est locale. Alors vous dépendez de l'uranium ! Mais l'uranium, c'est 5% du prix de revient du kWh nucléaire ; donc ça, c'est pas le problème.

Le 2ème point, c'est le coût.
C'est à dire que si vous prenez une énergie coûteuse, ben vos ménages, ils vont dépenser de l'argent, et aujourd'hui, il y a un problème de précarité énergétique pour les ménages : cela coûte cher.Et puis il y a un problème de compétitivité pour les entreprises.

Le 3ème critère, c'est évidemment la durabilité.Aujourd'hui ça devient un critère de plus en plus important ; c'est à dire qu'il faut que : "on respecte l'environnement".

Donc si vous voulez, là les choix sont très différents d'un pays à l'autre, en fonction des contraintes, en fonctions des préférences politiques, alors la France a choisi le nucléaire.

Aujourd'hui comme vous le savez, le gouvernement envisage de de réduire la part du nucléaire. Il y même des scénarios qui vont être mis en place par le ministère, hein, pour essayer d'envisager une réduction assez forte de la part du nucléaire.C'est des scénarios pour l'instant ; ça veut pas dire que c'est la politique qui va être adoptée.
Mais il y a des pays qui ont décidé d'en sortir, il y a des pays qui ont décidé de ne pas y rentrer.
Et les autres quel qu'ils font ? Eh bien, ils font des centrales à gaz, ils font des centrales au charbon."



Ainsi, au sein d'un débat consacré, une heure durant, à comparer l'énergie de la mer à celle de l'atome, Jacques Percebois aura donc réussi l'exploit de faire successivement l'apologie de gaz de schiste, du charbon est du nucléaire, en omettant que l'énergie à la fois la moins coûteuse et la moins polluante, c'est celle qu'on ne gaspille pas, ainsi qu'une quantité d'inconvénients rédhibitoires - mais prouvés - de ces dinosaures énergétiques.
Silence partisan, de surcroît, sur les économies énergétiques.

Comparons maintenant cette récitation saugrenue - et souvent hors-sujet - à la réalité des faits :

Gaz de schistes USA
(Jusqu'en 2004 la production y était quasi inexistante ):

Il semble que Jacques Percebois n'a pas les mêmes sources que les Américains eux-mêmes : par exemple, dans le New-York Times, le journaliste Ian Urbina mentionne, February 26, 2011, "Le paysage américain est criblé de centaines de milliers de nouveaux puits et forage, depuis que le pays s'est lancé dans cette nouvelle 'ruée vers l'or' du siècle - vers le gaz naturel."

Ou encore :
"Les risques sont particulièrement aigus en Pennsylvanie, qui vient de vivre un fort accroissement des forages, avec environ 71 000 puits de gaz actifs, contre environ 36.000 en 2000.
Le niveau de radioactivité dans les eaux usées a été parfois des centaines voire des milliers de fois le maximum autorisé par la norme fédérale pour l'eau potable. Tandis que les gens ne boivent évidemment pas des eaux des rejets de forages, la raison d'utiliser la norme d'eau potable pour la comparaison est qu'il n'ya pas de norme fédérale globale de ce qui constitue des niveaux de sécurité de la radioactivité dans les eaux des rejets de forages."






486862 - 341678 = 145184 puits,
soit (145184 - 8000) / 8000 *100 = 1714,8 % d'erreur.

Voilà de quoi relativiser le sérieux de ce débat !

Si l'on considère ces données professionnelles US, l'écart entre les données officielles, contrôlées, et celles minimisées par notre économiste suggère que ce dernier a perdu le sens de la mesure, ainsi que le bons sens tout court.

Les donateurs du CREDEN et du LASER, dirigés par notre éminent analyste, pourront donc continuer de rester généreux : pour une émission qui draine 1,5 à 2 millions de téléspectateurs, combien auront pu se faire une idée correcte des enjeux ?


Sources :
Reports & Statistics » Economic Reports & Industry Statistics
United States Petroleum Statistics
CHART: Operators & Producing Wells
http://www.ipaa.org/reports/econreports/Chart03.php


USA / Pensylvanie : la production de gaz de schiste suspendue suite à une explosion
A l'heure ou la bataille fait rage en France en partisans du gaz de schiste et écologistes, la nouvelle est d'importance. Une explosion s'est produite sur un puits de gaz de schiste en Pennsylvanie (est des Etats-Unis), des équipes de secours sont toutefois parvenues à colmater les fuites.
Vendredi, l'impact écologique de l'accident n'avait pu être déterminée. Mais en tout état de cause, la compagnie Chesapeake Energy - une des principaux producteurs de gaz de schiste de la région - a suspendu toutes ses opérations de forage en Pennsylvanie dans l'attente des résultats de l'enquête.
Des milliers de litres de liquides potentiellement toxiques se sont répandus dans une rivière voisine, sans que l'on puisse toutefois connaître l'ampleur de la fuite. Chesapeake a réussi à combler le puits à l'aide de plastique, de boue et de caoutchouc jeudi en fin d'après-midi.
A l'heure actuelle, le gaz de schiste représente 23% de la production de gaz naturel aux Etats-Unis, alors qu'il était négligeable en 2004.

Source :
"USA / Pensylvanie : la production de gaz de schiste suspendue suite à une explosion"
Par Elisabeth Studer le 24 avril 2011
http://www.leblogfinance.com/2011/04/usa-pensylvanie-la-production-de-gaz-de-schiste-suspendue-suite-a-une-explosion.html


Gaz de schistes et poisons cancérogènes :



Selon un rapport rédigé par la commission de l'énergie et du commerce de la Chambre des représentants américaine, l'exploitation du gaz de schiste a entraîné l'utilisation de "plus de deux mille cinq cents produits pour la fracturation hydraulique, contenant sept cent cinquante substances chimiques (...), dont vingt-neuf sont connues pour être cancérigènes, ou suspectées telles, ou présentant des risques pour la santé et l'environnement".


Photo : Agence France-Presse Robert Nickelsberg
Un ouvrier surveille la purge d’un puits de gaz de schiste dans l’État du Nouveau-Mexique, une scène typique qui pourrait se multiplier au Québec, en particulier sur la rive sud du fleuve, où se concentre l’essentiel des projets d’exploration et d’exploitation.



Sources :
"Que sait-on des gaz de schiste ?"
LEMONDE.FR | 22.04.11 | 17h16 • Mis à jour le 22.04.11 | 17h41
http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/04/22/que-sait-on-des-gaz-de-schiste_1511443_3244.html

"Hydraulic fracturing and shale gas"
Posted Sat, 16 Jul 2011 13:50:00 GMT by Martin Leggett
http://www.earthtimes.org/encyclopaedia/environmental-issues/hydraulic-fracturing-shale-gas/

"Shale-gas drilling contaminating drinking water"
A high-tech drill method for natural gas is leaking flamable methane.
Wed May 11, 2011 09:31 AM ET - Content provided by AFP
http://news.discovery.com/earth/hydrofracking-shale-methane-leak-in-wells-110511.html

"Dossier noir sur le gaz de schiste"
1435 infractions relevées par la Pennsylvanie en deux ans et demi
Louis-Gilles Francoeur
http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/294953/dossier-noir-sur-le-gaz-de-schiste



Le journaliste Axel de Tarlé - dont le rôle de candide devenait intenable - essaya bien d'endiguer un tel "lyrisme" à plusieurs reprises, mais Jacques Percebois avait manifestement un autre message à asséner d'urgence aux téléspectateurs au cours de cette émission, i.e. ramenant les ennuis de la déconstruction de la centrale nucléaire de Brenillis à un simple débat politique, quand les problèmes techniques n'y trouvent toujours pas de solution viable, oubliant que tout comme l'énergie photovoltaïque le nucléaire est une énergie subventionnée grâce aux taxes et impôts payées par nos concitoyens.


Nous laissant sur notre faim concernant la mer, ses énergies et autres ressources, à comparer à l'atome, le reste de l'émission mit également en évidence que le solaire photovoltaïque reste un hobby coûteux pour ceux qui ont les moyens d'investir 30.000 euros et plus - rémunérés par ceux qui vivent la précarité énergétique au quotidien.
Un comble, mais pas le moindre des paradoxes apparents et des contre-vérités : allez vivre à 150 mètres d'une ligne HT de 400.000 volts et bonne chance pour la santé des vôtres.


Les explications ont parfois abordé la notion de "bouquet énergétique" à laquelle nous tenons beaucoup,
... mais si le cas des éoliennes et des hydroliennes fut évoqué, le fait du stockage énergétique ramené comme convenu aux batteries électriques, omettait le stockage par air comprimé.
Vivement que l'usine de Carros puisse produire les solutions de stockage propre.


Finalement, diffusée à l'heure de l'apéritif puis resservie à celle du digestif, l'émission n'avait vraisemblablement pas d'autre ambition que de rester au niveau des débats du Café du Commerce.
Pourquoi pas après tout ?
Tant que ça meuble.


La bonne question reste posée :

"À quand la généralisation de la voiture qui fonctionne à l'air ?"


jeudi 18 août 2011

Air Pur des Vosges et la pub

Nous voulions voir comment fonctionnait la pub en ligne.
C'est fait : les tests commencent.

N'hésitez pas à voir ces annonceurs (c'est gratuit), et dites-nous ce que vous en pensez.
C'est une association qui utilisera les fonds pour le projet de progrès social, conformément aux dispositifs fiscaux en cours.

mardi 16 août 2011

L'Inde et les véhicules à air pur - 2011


Les 2 naufrageurs bretons qui s'acharnaient contre la propulsion à air comprimé vont encore s'arracher les cheveux.
D'autant plus que certains pontes de l'Ademe sont maintenant contraints à une révision déchirante de quelques unes de leurs thèses (voir ici pour le rapport Syrota - Nous vous en proposerons d'ailleurs une analyse plus détaillée très prochainement).
Ils boiront le calice jusqu'à la lie.
Mais qu'importe : c'est pour une cause tout à fait honorable et il n'y a que les bornes qui n'évoluent point.

Car les bonnes nouvelles continuent d'arriver cet été.

Eh oui !
De plus en plus d'articles écrits en sanskrit apparaissent dans la presse Indienne.

Il faut reconnaître que certains dirigeants industriels de ce grand pays ont une véritable éthique humaniste ... en tous points conforme à nos principes républicains, au nom desquels Fraternité et Solidarité ne sont pas de vains mot.
Pour ceux qui ont pris leurs distances avec ces notions, il reste une session de rattrapage : ils auront le loisir de comprendre tout cela au cours du Festival des Alternatives de Saint-Dié des Vosges,
les 24 et 25 septembre 2011.

L'heureuse conséquence est d'accélérer le projet de progrès social en le dotant de moyens financiers et matériels.
Le bon vent souffle pour les usines à construire prochainement dans l'Est de la France et ailleurs.

Vous avez dit ... "Éthique" ?

जमशेदजी टाटा  ने होटल व्यवसाय में उस समय कदम रखा था जब किसी अंग्रेज ने उनका एक होटल में अपमान कर दिया था और उन्हें बाहर करवा दिया था। उन्होंने भारत में कई संस्थानों की नींव रखी, पनपाया और वटवृक्ष बनाया।  उन्हीं की समृद्ध विरासत को रतन टाटा आगे बढ़ा रहे हैं, जब 26/11 हमले के प्रभावितों को इतनी मदद दी जा रही थी तब एक मीटिंग में HR मैनेजरों ने इस बाबत झिझकते हुए सवाल भी किया था लेकिन रतन टाटा का जवाब था, “क्या हम अपने इन कर्मचारियों के लिये ज्यादा कर रहे हैं?, अरे जब हम ताज होटल को दोबारा बनाने-सजाने-संवारने में करोड़ों रुपये लगा रहे हैं तो हमें उन कर्मचारियों को भी बराबरी और सम्मान से उनका हिस्सा देना चाहिये, जिन्होंने या तो अपनी जान दे दी या “ताज” के मेहमानों और ग्राहकों को सर्वोपरि माना। हो सकता है कि कुछ लोग कहें कि इसमें टाटा ने कौन सा बड़ा काम कर दिया, ये तो उनका फ़र्ज़ था? लेकिन क्या किसी अन्य उद्योगपति ने अरबों-खरबों कमाने के बावजूद इतनी सारी दुर्घटनाओं के बाद भी कभी अपने स्टाफ़ और आम आदमी का इतना खयाल रखा है? इसमें मैनेजमेण्ट गुरुओं के लिये भी सबक छिपा है कि आखिर क्यों किसी संस्थान की “इज्जत” कैसे बढ़ती है, उसके कर्मचारी कम तनख्वाह के बावजूद टाटा को छोड़कर क्यों नहीं जाते? टाटा समूह में काम करना व्यक्तिगत फ़ख्र की बात क्यों समझी जाती है? ऐसे में जब रतन टाटा कहते हैं “We Never Compromise on Ethics” तब सहज ही विश्वास करने को जी चाहता है। एक घटिया विचार करते हुए यदि इस इंटरव्यू को टाटा का “प्रचार अभियान” मान भी लिया जाये, तो अगर इसमें बताई गई बातों का “आधा” भी टाटा ने किया हो तब भी वह वन्दनीय ही है।

Traduction partielle :

Quand Ratan Tata affirme "L'éthique chez nous, c'est sans compromis", alors là, d'instinct, j'ai le sentiment qu'on peut s'y fier.



Message reçu, Monsieur Tata et bienvenue en Europe !

Les véhicules à air pur vont donc continuer d'être produits.



Autre article tout récent sur Tata Motors et MDI :

Les spotters et aficionados vont trouver des indices intéressants ...
... sur ce que nous ne dirons pas
(les excellentes surprises de fin Juillet 2011 !)

AirPod – Car Runs On Air
By Kunal Khanna – June 12, 2011
Posted in: India, Latest technology


air pod 02 AirPod   Car Runs On AirIn the past hour, worldwide consumption of petroleum exceeded 100 million gallons.
In the United States, there are 200,000 miles of pipeline, 170,000 gas stations and 243 million vehicles using petroleum fuels.
Guy Nègre, a former aeronautics and formula one engineer is hoping to change all that. He has invented a compressed air technology for cars.
Nègre is the founder and CEO of Motor Development International (MDI SA) based in Luxembourg, with research and development facilities in Nice,France.




The AirPod is a small four-wheel mini-car that uses compressed air to move pistons in a 5.45 hp internal combustion engine.
It has a range of 60 miles on a single tank of air and uses a small motor to compress outside air to keep the tank full.
Airpod AirPod   Car Runs On AirThe compressor can operate on gasoline, diesel, biodiesel, ethanol or vegetable oil, but can also be plugged into an electrical outlet for recharging.
With regular gasoline fueling the compressor, the Airpod averages an amazing 106 mpg with a range of 800 miles.
With the demand for inexpensive, user friendly, ultra high mileage vehicles that have zero emissions related to global warming – the Airpod is getting a lot of attention.




Air France and KLM airlines are using AirPods to transport passengers between arrival and departure gates at airports in Paris and Amsterdam.
Automaker, Tata Motors has purchased the manufacturing rights for India. Zero Pollution Motors has purchased the rights for the U.S. market and beginning in 2011 expect to manufacture 8ꯠ vehicles a year in the United States.
Licensing arrangements for other countries are currently in progress.

Incoming search terms:



Sources :
http://indianhitler.wordpress.com/category/%E0%A4%B8%E0%A4%BE%E0%A4%AE%E0%A4%BE%E0%A4%9C%E0%A4%BF%E0%A4%95-%E0%A4%B2%E0%A5%87%E0%A4%96/
http://informatives.in/airpod-car-runs-on-air


Par ailleurs, on voit sur un article pourtant rédigé en 2007, que les commentaires de sympathie pour les véhicules MDI continuent d'affluer en ce mois d'Août 2011.

Bel enthousiasme qui se renforce en ce moment-même, comme on peut le noter ici :


Et voici un article sorti en Avril 2011.
Petit poisson en pied-de-nez contre la "crise" annoncée :

Crise dont certains élus - et non des moindres - nous expliquent à juste titre que :
  • la volonté lourdement médiatisée n'est que d'affoler les petits porteurs et épargnants,
  • et que le but est de "faire avaler la farce financière qui ne pourrait être résolue que par un quarteron de chefs d'états" ...
    ... sans l'aval de leurs concitoyens.
Et vous, y croyez-vous à cette imposture financière ?


Restons-en aux bonnes nouvelles, concrètes, elles.

Parmi ceux qui ont lu notre blog, cette semaine :

Plus de 700 lectures en cette période estivale !

Allemagne
États-Unis
Royaume-Uni
Pays-Bas
France
Suisse
Belgique
Canada
Russie
Nouvelle-Zélande

Bienvenue à tous nos visiteurs !


Nous constatons donc que la technologie propre, l'attente mondiale du public, et les capitaux convergent vers l'AirPod et toute la gamme à air comprimé.

Notre projet de progrès social évolue.
Dans le bon sens !


Sources :
http://www.popularmechanics.com/cars/news/preview-concept/4217016
http://reportagesdesuzilooo.blogspot.com/2011_04_22_archive.html